A L‘occasion de la célébration de ses 70ème anniversaire, le RAIDH en collaboration avec l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) lance la promotion de cet instrument universel de droit de  l’homme pour une plus grande visibilité et une connaissance renforcée auprès des internautes notamment les jeunes et les femmes mais aussi les forces armées pour un respect plus accrue des droits humains dans un monde de plus en plus violent.

DE LA DIGNITÉ DE LA PERSONNE HUMAINE

Droit à la Vie

Article 1er : Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.

Article 2 : Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés dans la présente Déclaration, sans distinction aucune, notamment de race,

de couleur, de sexe, de langue, de religion, d’opinion politique ou de toute autre opinion, d’origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation.

De plus, il ne sera fait aucune distinction fondée sur le statut politique, juridique ou international du pays ou du territoire dont une personne est ressortissante, que ce pays ou territoire soit indépendant, sous tutelle, non autonome ou soumis à une limitation quelconque de souveraineté.

EXPLICATION  ET COMMENTAIRE:

Ce  premier article de la DUDH traduit fidèlement ‘esprit dans lequel a travaillé le groupe de l’ONU en 1948 pour sortir cette déclaration. C’est –à-dire, mettre les hommes sur le même pied d’égalité et promouvoir le respect des uns et des autres.

Toute personne naît avec une totale liberté et ne peut être soumise dès sa naissance à toute forme d’asservissement,  tous devons être à mesure de revendiquer nos droit en toute liberté. Ici l’article permet de comprendre qu’aucun être humain n’est supérieur à l’autre, tous  doive avoir droit aux mêmes égards et avoir le même respect devant la loi

Article 3 : Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne.

EXPLICATION  ET COMMENTAIRE: Le droit à la vie est inhérent (attaché) à la personne humaine. Ce droit doit être protégé par la loi. Sans le droit à la vie, il n’est pas possible de jouir des autres droits de l’homme

La personne humaine étant sacrée et par conséquent la vie étant sacrée,  nul ne peut être arbitrairement privé de la vie. Aucune vie n’est au-dessus des autres ni ne vaut qu’une autre vie. Ainsi tout citoyen d’un pays, quelque soit son statut social, son âge ou son sexe, mérite la vie et mérite vivre autant que les autres. Personne ne doit pour quelques motifs que ce soient ôter la vie à son prochain. En cela, la Côte d’Ivoire reconnait la valeur de la vie  humaine et la proclame dans sa Constitution du 08 Novembre 2016 en abolissant la peine de mort en son article 3. Ainsi rien ne peut justifier qu’une personne vivant sur le territoire ivoirien soit mis à mort soit disant au nom de la loi ou par vengeance personnelle. Nous devons respecter la vie de tout individu.

0 Partages