il faut leur donner les rudiments , elles en ont les capacités nécessaires

Du  23 au 29 septembre 2019, le Regroupement des Acteurs Ivoiriens des Droits Humains a effectué une mission de formation dans les localités de Guiglo et Bangolo. Cette mission a consisté à renforcer les capacités de 80 leaders issus des associations féminines et de jeunesses, des ONG, des communautés locales et étrangères, des guides religieux, des chefs coutumiers, des agents des forces de l’ordre, des autorités administratives et politiques.

Ceux-ci ont été formés sur les droits fondamentaux de la femme, le leadership et le lobbying, la prévention et gestion des conflits, la médiation et la résolution 1325- 2000 des Nations Unis.

Cette formation entre dans le cadre de la mise en œuvre du projet d’appui à la promotion du dialogue et au renforcement de la cohésion sociale à travers l’implication de la femme dans la prévention et la gestion  des conflits, en prélude des élections en Côte d’Ivoire. Ce projet est mis en œuvre dans les localités de            Guiglo et de Bangolo avec le soutien financier de l’Ambassade du Canada à travers le Fonds Canadien pour les Initiatives Locales (FCIL).

Le RAIDH par ce projet veut contribuer à la création d’un climat favorable au élection pour éviter des conflits avec ces corollaires de victimes parmi lesquelles de nombreuses femmes. Ainsi donc ce projet fixe des objectifs qui intègrent la prise en compte de la femmes dans la prévention et la résolution pacifique des conflits .

D’autres actions seront menées dans les jours qui viennent pour toucher toutes les populations des dites localités.

RAIDHCI service comm.

0 Partages