LES ACTEURS DES OSC SE FORMENT SUR LES TECHNIQUES DE PREVENTION ET DE PREUVE DANS LA LUTTE CONTRE LA DROGUE

Le Conseil des ONG de anti drogue en Côte d’Ivoire (CONAD-CI) avec l’appui de la CEDEAO soutenu par l’Union Européenne, organise du 18 au 21 Octobre 2019 un atelier de formation des formateurs d’ONG sur les technique de prévention de la drogue.

Au cours de la cérémonie d’ouverture, les différents officiels ont tenu à marquer leurs joie pour l’intérêt que les ONG accordent à cet atelier au vue de la mobilisation.

tour à tour, le représentant du CONAD-CI, à remercier les participants pour leur présence effective et leurs actions dejà sur le terrain.

En outre les représentants de la CEDEAO, Son Excellence Monsieur M’BAYE et M. Daniel KWASSI responsable au niveau de la CEDEAO sur le programme de lutte contre la drogue, ont marqué le soutien de l’organisation Ouest Africaine pour la lutte contre la drogue.

Pour le représentant du Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, le Général KROUMA, par ailleurs Directeur du Comité Interministériel de Lutte Contre la Drogue (CILAD), l’atelier marque la volonté du Ministre de la Sécurité et du Gouvernement ivoirien de réduire la demande de la drogue par le renforcement des acteurs de terrain que sont les OSC. Il a insisté sur le rôle important des ONG dans la lutte contre la drogue en allant vers la population.

sur ces propos, il a déclaré l’atelier ouvert.

Il faut noter que cet atelier à couvert trois jours les 18, 19 et 21 Octobre 2019 à l’espace Manvy de Angré 7 eme tranche et rassemble 30 responsables et représentants d’ONG..

Au cours de ces trois jours, les 30 participants venus des organisations membres du CONAD-CI, ont reçu une formation sur la science de la prévention et des modules connexes dispensés par le Prof KOUMA RONSARD du CILAD.

Cette formation a permis aux OSC de comprendre les étapes de la prévention et le choix de la cible.

Dans l’ensemble cet atelier qui entre dans le programme UPC de l’ONUDC est porteur d’espoir dans la lutte contre la demande de drogue en Afrique de l’Ouest et principalement en Côte d’Ivoire. Pour rappel la Côte d’Ivoire est désormais considérée comme une zone de consommation et non plus seulement zone de transit comme dans le passé malheureusement au vue de grandes activités des dealers qui ont conquérir un marché de consommation dans le pays.

le RAIDH a été représenté à cette formation par M. YAPI Adelis Geoffroy, chargé de la question politique de drogue et droits. humains

contact: raidhci@gmail.com

0 Partages